14 avr. 2009

Je grammaire, tu grammaires, nous grammairons


Qui l’eût cru, on peut s’amuser en lisant un précis de grammaire ! C’est le pari (réussi !) auquel se sont attelés les Français Olivier Houdart et Sylvie Prioul. Les deux compères nous entraînent avec enthousiasme et drôlerie sur les pentes escarpées de quelques grandes règles grammaticales dont ils explorent les zones d’ombre, parvenant à rendre le fastidieux accord du participe passé des verbes pronominaux aussi ludique qu’agréable. Ils démystifient et donnent quelques trucs et astuces très utiles pour ne plus achopper sur les écueils habituels. Une bouffée d’air frais pour dépoussiérer l’imbroglio grammatical et comprendre l’origine historique de toutes ces règles. Les auteurs ont aussi la jolie idée d’assortir leur ouvrage d’exemples nombreux et éclairants, sortis pour la plupart du monde de la presse. Ils n’hésitent pas non plus à se frotter à la délicate féminisation des noms de métiers, qui a elle seule a déjà fait couler beaucoup d’encre. « Chapeau Messieurs les auteurs ! ». Et oui, l’accord se fait avec le genre masculin : Monsieur Houdart, vous l’emportez !

La Grammaire, c’est pas de la tarte !, Olivier Houdart et Sylvie Prioul, Seuil (Article paru dans le Vif/l'Express du 10 avril 2009)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire