9 oct. 2009

Un cocktail irrésistible et revigorant !

Nadine Monfils nous entraîne, une fois de plus, dans une enquête policière fantasque et détonante. Nous voici au coeur d’un univers qu’aurait pu peindre Magritte : Pandore, un "paradis pour âmes frileuses" où les chiens sourient après avoir bu deux ou trois verres de tequila, où les vendeurs marchandent la chance, et où il pleut des pétales de roses ! Aussi quand la maison d’Alice et de Luc Doms explose, le lecteur ne s’étonne pas et la police pense à un accident. Seulement d’autres crimes ont lieu, et les enquêteurs Lynch et Barn, assistés de la sexy profileuse Nicki, finissent par découvrir que ces meurtres sont liés. Une descente au plus profond de l’horreur où paradoxalement on s’amuse beaucoup car si Nadine Monfils y va franco dans l’atrocité de certaines scènes de crime, elle ne se fait pas prier pour distiller un humour corrosif tout au long de ces 249 pages. Le ton est farfelu, la plume alerte et décomplexée, le langage fleuri : un cocktail chamarré dont on se délecte jusqu’à plus soif!

Tequila frappée,Nadine Monfils, Belfond, 249 p.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire