15 mars 2015

Le Prix, Antoinette Rychner, Buchet-Chastel




Voici un roman dérangeant ! Mais ô combien bien écrit et original. Impressionnante intrusion du surnaturel dans un récit par ailleurs totalement réaliste. Le roman aborde avec beaucoup de subtilité la question de la création artistique et les affres du créateur, ses espoirs, ses désillusions, ses abattements. Le personnage, un sculpteur égoïste et obsessionnel, tente chaque année de remporter « Le Prix ». Ce qu’on ne comprend pas tout de suite, c’est comment et d’où viennent ses sculptures. De son nombril lui pousse un Ropf… Amusante métaphore du côté nombriliste de l’artiste mais aussi de la création - sortie des « tripes »... Au-delà de son style envoûtant et lyrique, le roman analyse la mince frontière qui existe entre la santé mentale et la folie : on n’est peu de chose face à un glissement possible...

1 commentaire:

  1. Il a obtenu dernièrement un prix d'envergure nationale en Suisse.

    RépondreSupprimer